Château Les Combes Lussac St-Emilion PDF Imprimer
Écrit par Frédéric BORDERIE   
Mardi, 19 Octobre 2010 21:02

lussac_les_combes_petit

FICHE TECHNIQUE :

Superficie : 3 hectares

Cépages : Merlot 100%

Age des vignes : 80 ans  

Densité : 6500 pieds par hectare

Rendement : 40 hectolitres par hectare

Altitude : 80 à 85 mètres

Exposition : sud-ouest

Taille : Bordelaise (guyot double)

Sol : Argilo-calcaire

 

 

 

 

 

Histoire : Acheté en 2005 à la famille d’un fondateur de la cave coopérative, ce vignoble plus que centenaire est situé sur le plateau du village de Lussac.

D’origine Gallo-Romaine, Lussac (Lucacius en romain) est l'un des sites les plus riches du Bordelais en vestiges Gallo-Romains. La vigne est cultivée ici depuis plus de mille ans, et Henri IV a séjourné et consommé les vins durant une de ses campagnes militaires, avant la bataille de Coutras (1587).


Vignoble : Les très vieilles vignes demandent un travail manuel de précision. A la taille, l’ébourgeonnage (couper un bourgeon sur deux) est systématique.

Dès que la vigne  pousse, l’épamprage manuel est réalisé (couper les bois sans raisin absorbant de la sève) dans la tête du pied de vigne et à la base. Les effeuillages permettent la maturation optimale des raisins sans altération.

Les raisins sont vendangés très mûrs, quand les baies commencent à se déshydrater. La vendange est méticuleuse et protégée jusqu’à l’encuvage.


Chai : Dès réception de la récolte, celle-ci est éraflée, triée puis foulée. L’encuvage en cuve protégée de l’oxydation permet de garder la fraîcheur et le fruité. La macération préfermentaire à froid de cinq jours (8°C) optimise l’extraction de la couleur et des arômes.

La macération, issue d’une ancienne technique Saint-Emilionnaise, continue avec la fermentation alcoolique (25°C), puis les vins sont séparés des pellicules. Celles-ci sont pressées pour obtenir le vin de presse.

L’élevage se termine avec les assemblages et la préparation à la mise en bouteilles, sans collage ni filtration.


Les vins
: Ils sont très fruités et typiques. Le terroir, la vinification et l’élevage favorisent l’expression de ce vin fin de Saint-Emilion. La fraîcheur de la jeunesse laisse place à la finesse et l’élégance lors du vieillissement.


Capacité de garde : 5 à 8 ans.

 

2011: Médaille d’or concours de Bordeaux 2012
         Jacques Dupont (Le Point, Primeurs): Expressif, fruits noirs, charnu, riche, chocolat, boisé marqué mais élégant, long, savoureux, doit se fondre. Garde : 12 ans

 

 

2010: Médaille d’argent concours des vins d’Aquitaine Bordeaux 2011
 
 
           Jacques Dupont (Le Point 10 Janvier 2013): 15,5 – 4,80 hectares, racheté en 2004. 100% Merlot. Nez jeune et floral, cerise, petits tanins délicats
          Gilbert et Gaillard: Note 85/100: Robe soutenue d'un rouge vif. Nez fermé aux accents de fruits noirs discrets. La bouche est plus friande avec un fruit montrant plus de croquant. La fraîcheur est au rendez-vous, la finale reste encore ferme. A apprécier à table avec une viande rouge.
2009: Sélectionné par la Revue du Vin de France pour le Guide des meilleurs vins à moins de 20€ 2012, noté 15/20 :                                              

Guide Bettane et Desseauve 2012 : Robe pourpre. Nez fruité, bouche offrant une belle matière, suave, ronde et une belle longueur, trame tannique sérieuse.

Gilbert et Gaillard : Note 83/100: Belle robe soutenue, reflets jeunes. Le nez oscille entre notes fruitées et minérales, notamment la pierre à fusil. En bouche un style très austère, où structure et tanins prennent le pas sur le fruit. A attendre impérativement.
Ce vin coloré se montre charpenté et affiche une belle maturité de fruit au nez comme en bouche. On aime son côté complet, puissant et long avec ce qu’il faut de bois pour rendre les arômes séduisants.
Mise à jour le Vendredi, 06 Juin 2014 16:57
 
valid xhtml valid css