Eléonore - Lalande de Pomerol PDF Imprimer
Écrit par Frédéric BORDERIE   
Vendredi, 06 Juin 2014 15:42

Chers amis,

 

une cuvée "spéciale", quand elle est produite, doit à la fois exprimer une typicité différente et de qualité, mais aussi recherchée l'excellence. En quelque sorte, c'est un Grand Vin, un Beau Vin, un vin qui trouvera sa place sur une table bien entourée et bien garnie. Toutes nos cuvées (Cuvée Prestige pour le Château Les Gravières de la Brandille, Louis Gabriel en Lussac-Saint-Emilion, Sémillon pour château Les Combes Blanc) ont cette dimension.

 

Lorsque nous avons repris le vignoble de Lalande de Pomerol, on a constaté deux choses. On est sur des graves, donc un terroir précoce et filtrant. Cela nous amène au deuxième point: on a plutôt une bonne proportion de Cabernets (Franc et Sauvignon). On est loin du "Pomerol-Argile-Merlot" qui est d'une réputation mondiale et justifiée. Cependant, quelques-uns des plus grands vins du Libournais sont élaborés avec une majorité de Cabernets, et souvent sur des sols graveleux. Ce sont quelques uns des plus grands Pomerol et Saint Emilion (parmis ceux-ci les préférés de la famille).

 

Nous voici donc devant un "choix" imposé par la nature et les générations qui se sont succédées: soit planter du Merlot, cépage précoce, sur ces graves. Là, les risques de gelées sont importants. Il y a aussi les périodes de sécheresse, que le Merlot supporte moins bien que le Cabernet Sauvignon: les pellicules, plus fines et les graines, plus grosses, souffrent plus et plus vite (la graine est "échaudée, en gros cela ressemble à un petit pruneau: peau desséchée et peu de jus).

Soit on plante du Cabernet Sauvignon, voir du Cabernet Franc, qui risquent moins de geler (ce qui est plutôt bien quand on veut vendanger). En plus, en ce qui concerne la sécheresse, cette variété est plus adaptée et les raisins gardent leur jus. La pellicule est un excellent pare-soleil naturel. Les vins sont fins, racés et de garde.

 

Les anciens ont opté naturellement pour cette option, et le Château Vieille Dynastie a bénéficié de ce savoir de générations en générations. Quand nous avons repris le domaine en 2011, en parlant avec les anciens propriétéaires, on a identifié une parcelle qui, plus que les autres, présente la symbiose même du vignoble Bordelais. Des graves, du Cabernet Sauvignon, des vignes assez vieilles pour avoir un enracinement profond limitant les aléas climatiques. Lors des vinifications, on ne pouvait que constater que si les vins étaient bons partout, cette parcelle avait quelque chose de différent. Voilà ce qui nous a amené à créer ce vin, élevé en fûts de chêne pendant 12 mois.

 

Pour ce qui est du nom de la cuvée, comme notre fils avait donné son prénom (Louis Gabriel) pour le Lussac Saint Emilion, celui de notre fille était une évidence. Et on doit l'admettre, son caractère se retrouve un peu dans ce vin!

vieilledynastieeleonore

Mise à jour le Vendredi, 06 Juin 2014 16:54
 
valid xhtml valid css